Le verre aussi s’imprime en 3D

Le verre aussi s’imprime en 3D

Impression 3D de verre - MIT

© D.R.

La fabrication additive avec du verre, c’est désormais possible : une équipe pilotée par le MIT a trouvé le moyen d’appliquer le principe de l’impression 3D à la production d’objets en verre. Une nouvelle voie offerte aux designers, pour créer des objets d’art ou des composants pour le bâtiment.

On connaissait le verre moulé, soufflé, flotté, étiré, fritté… Voici le verre imprimé.  L’ »imprimante » inventée par une équipe du MIT Media Lab dépose du verre fondu de manière contrôlée, à partir d’un modèle numérique de CAO, pour créer des objets transparents de formes complexes.

Le verre est fondu à plus de 1000°C dans un four, puis extrudé à travers une buse dans une deuxième enceinte ou le verre est recuit. En faisant varier les paramètres du procédé – la température qui contrôle la viscosité du verre, le débit…- les chercheurs ont montré qu’ils pouvaient produire des objets de formes complexes. Le résultat est une pièce solide (les couches adhèrent bien entre elles), et qui reste transparente.

Après avoir montré la faisabilité du procédé, les chercheurs veulent maintenant l’améliorer. Une alimentation en continu permettrait d’accroître l’homogénéité des pièces. L’ « imprimante » a été conçue pour un verre qui fond à relativement basse température : une version destinée à des verres formables à plus haute température est prévue. Des études ont également démarré pour explorer l’intérêt de l’impression 3D appliqué à la réalisation de composants pour l’architecture.

Thierry Lucas de usinenouvelle.com

Catégories