Journée « spatial et PME » : « Donner les clés d’accès au marché du spatial »

Journée « spatial et PME » : « Donner les clés d’accès au marché du spatial »

 
  Le 12 novembre prochain, le CNES et la CCI de Toulouse organisent une journée intitulée « Le spatial et les PME ». Plus de cent entreprises sont inscrites.
Objectif : donner l’occasion aux PME du secteur de rencontrer les grands donneurs d’ordres.

Plus de 100 PME françaises (majoritairement de Midi-Pyrénées) se donnent rendez-vous le 12 novembre prochain à la CCI de Toulouse. Face à elles, la DGA (Direction générale de l’armement), l’Agence Spatiale Européenne mais aussi les industriels majeurs du spatial, Thaes Alenia Space, Astrium et Safran. Cette journée de rencontres, organisée par le Cnes, a pour objectif « de présenter aux PME qui n’ont jamais travaillé dans le spatial les clés pour intégrer ce marché » explique Pascale Luneau, chargée de mission PME auprès du directeur achats et affaires juridiques au Cnes.

En effet le marché du spatial est difficile d’accès pour les PME qui ne font pas partie de ce secteur. « Il y a beaucoup d’interlocuteurs, les patrons de PME ne savent pas forcément à qui s’adresser, ni dans quel ordre, admet Pascale Luneau. Nous sommes là pour leur expliquer. » « Mais le principe de cette journée est gagnant / gagnant », précise Catherine Lambert, cheffe du service Animation technique et préparation du futur au Cnes : « les grands donneurs d’ordres comme le Cnes et les grands groupes présents sont à la recherche de PME innovantes, à l’affut de bonnes idées ».

Programme

La matinée de cette journée de rencontres sera consacrée à l’explication de la réglementation et des règles d’achat – « travailler pour l’Agence spatiale européenne peut être compliqué » explique Pascale Luneau – ainsi qu’à des témoignages de PME travaillant dans le spatial. L’après-midi, 50 PME sélectionnées parmi les 100 présentes auront l’occasion de présenter leurs compétences devant un panel de représentants de l’industrie du spatial. « Ces PME seront des entreprises qui n’ont jamais travaillé dans le secteur du spatial, mais qui peuvent venir de l’aéronautique, de l’automobile, du nucléaire, précise Pacale Luneau. Si elles sont convainquantes, cela peut déboucher sur des prises de contacts avec les donneurs d’ordres. »

Le pôle de compétitivité Aerospace Valley et Midi-Pyrénées Innovation sont associées à cette journée.

Sophie Arutunian  la tribune
©photo Rémi Benoit

 

Catégories